Big-Bang-Theory-serie-avis

The big bang theory la série culte

Le premier épisode de cette série américaine du genre comédie réalisé par Bill Prady et Chuck Lorre est sorti en 2007. Elle affiche dans son casting de nombreux acteurs tels que Jim Parsons, Johnny Galecki, Kaley Cuoco et plus. Composée de 225 épisodes et de 10 saisons jusqu’au 9 mars 2017, la première saison est constituée de 17 épisodes.

Résumé de la série

Leonard , Sheldon, Howard et Raj sont des geeks. Leonard et Sheldon pourraient vous informer sur tout ce qui concerne la physique quantique. Mais ils ne peuvent pas expliquer sur ce qui se passe vraiment dans la vie réelle avec le rapport avec les autres au quotidien. Mais cela va changer quand leur ravissante voisine, Penny arrive. Le petit bout de femme plutôt sexy va leur enseigner la vie.

Avis sur la série The big bang theory

Dans la plupart des épisodes proposés par la série, l’ennui n’est pas au rendez-vous malgré quelques passages un peu lourds de rires préenregistrés ou des stéréotypes sur le monde de nerds. Les intrigues sont articulées autour de Sheldon, la culture geek, et autour de la vie de couple des autres protagonistes. Le personnage de Sheldon lui-même est désopilant avec son égo surdimensionné. Son inaptitude à comprendre les conventions sociales atteint toujours son but et montre à quel point les relations entre les gens suivent un certain code. Lui, c’est un surdoué qui ne connaît rien de la vie au quotidien, mais un looser un amour qui se rattrape plus tard. Howard est aussi un personnage comique, réaliste et porté au sexe. Certains peuvent trouver décevant la tournure qui prend la série dans certains épisodes « canapé »où les relations amoureuses ont pris le dessus sur l’esprit geek, mais cela constitue le sel et le piment de la série.

big-bang-theory-avis

En fait, les deux scénaristes ont fait un pari d’allier un schéma narratif de la sitcom avec le caractère loufoque des geeks. Et ils l’ont réussi car les personnages sont attachants et leurs dialogues sont réellement hilarants. A chaque saison, les deux réalisateurs arrivent ainsi à proposer plusieurs facettes de l’histoire des 4 geeks et leurs amours pour tenir le souffle au long des épisodes. Par contre, The bing bang theory ne peut pas séduire un large public. Elle interpelle surtout la génération moins de 30 ans qui est né avec le smartphone, le pad ou qui a grandi avec ces inventions. Avec toutes les théories qu’elle avance (théorie des cordes, de physique quantique, histoire de sciences et de l’astronomie etc.), il faut aimer le genre science-fiction et la technologie, surtout l’internet et les consoles de jeux vidéos. La série plonge en effet dans un bain d’intelligence bourré de références de Star Wars, le Seigneur des Agneaux jusqu’aux théories quantiques auquel s’ajoute un peu d’humour. Concernant le casting de cette pépite de la télévision humoristique, on retrouve une distribution géniale avec un jeu d’acteur impeccable et un générique bien choisi. Bref, cette série pleine de fraîcheur attire surtout ceux qui aiment la science et qui sont en quête d’une comédie divertissante.